introduction à l'économie

L’investissement : Objectifs et caractéristiques

Objectif de l’investissement

Sous la finalité générale d’accroissement du capital technique (ou capital fixe, ou capital productif) des objectifs plus précis peuvent être visés :

  • L’investissement de remplacementou de renouvellement, a pour but de maintenir l’activité à son niveau actuel.
  • L’investissement de modernisationou de productivité, a pour but d’accroître la productivité en introduisant des équipements modernes et perfectionnés.
  • L’investissement de capacitéou d’expansion, a pour but d’augmenter la capacité de production de l’entreprise en ajoutant par exemple des unités de production que ce soit d’un produit déjà existant, il s’agit alors d’une expansion quantitative, ou d’un nouveau produit – on parle alors d’expansion qualitative.
  • L’investissement total

Autres caractéristiques de l’investissement

L’investissement peut être qualifié de :

  • Productif: attention double sens possible
    • soit renvoie à l’idée qu’il s’agit d’un investissement de nature directement productive
    • soit renvoie à l’idée de l’efficacité de son rendement : la valeur cumulée des biens et des satisfactions obtenues est supérieure voire très supérieure au coût investi.
  • Non directement productif(voire improprement qualifié d’improductif): il concerne des biens et des services d’utilité publique (écoles, hôpitaux, etc).
  • Matériel: il se traduit par la création d’un bien ou actif réel (un bien de production, par exemple).
  • Immatériel: il concerne des services : formation, recherche-développement, innovation, marketing, technologies de l’information, publicité, etc., susceptibles d’apporter un développement futur.
  • Financier: il doit être considéré à part compte tenu de ce que sa finalité est de rechercher une contrepartie (placement) ou à plus ou moins long terme un gain financier (plus-value).
  • Stratégique, lorsqu’il est jugé essentiel pour la survie ou l’avenir de l’investisseur.

 

L’autofinancement

L’autofinancement est le financement des investissements par des moyens internes à l’entreprise. L’autofinancement se mesure de deux manières : le taux de marge qui donne une indication sur les ressources de l’entreprise (excédent brut d’exploitation / valeur ajoutée) et le taux d’autofinancement : EB/FBCF (Formation Brute de Capital Fixe) qui mesure la part de l’investissement qui est financée par l’épargne brute (partie de l’EBE, hors dividendes, intérêts et impôts, servant à financer la FBCF).

Surinvestissement

Des agents économiques trop optimistes peuvent sur-investir et créer des capacités de production excédentaires par rapport à la demande effective exprimée par le marché. À l’échelle d’un pays, ou d’une branche d’activité, l’insuffisance constatée des débouchés par rapport à l’offre ainsi créée va provoquer un effet déflationniste et la faillite des entreprises marginales (celles dont le prix de revient est le plus élevé).

Investissement programmé

L’investissement programmé est une stratégie d’investissement en bourse qui consiste à investir régulièrement une somme toujours identique sur le même support quel que soit l’état du marché. L’objectif de cette stratégie d’investissement est de réduire le risque lié à la volatilité des marchés financiers.

Capital-investissement

Le capital-investissement1 est une forme très ancienne d’investissement par laquelle un investisseur consacre une partie de ses capitaux propres ou sous gestion au développement ou rachat d’une société (ou d’une division) ayant des besoins de croissance, de transmission ou de redressement.

Spéculation

Sur un marché quelconque, la spéculation est « l’activité consistant à tirer profit par anticipation de l’évolution à court, moyen ou long terme du niveau général des prix ou d’un prix particulier en vue d’en retirer une plus-value ou un bénéfice. La hausse des valeurs notamment sur le marché à terme se prête bien à la spéculation »1. Les opérations portent sur les matières premières, marchandises, actionsobligations, monnaies et changes, capitaux flottants, etc. ; et nouent généralement par l’intermédiaire de marchés organisés, où les opérateurs ne sont pas reliés les uns aux autres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.