finance

Comment gérer la trésorerie pour faire face à ses engagements ?

Le contenu du document

Le budget d’une entreprise permet d’avoir une prévision chiffrée de l’activité future de l’entreprise. Il permet de montrer comment l’entreprise peut éviter la cessation de paiements en recensant les solutions d’équilibrage du budget. Il s’agit d’une prévision à court terme (sur un an) permettant d’aboutir à un budget de trésorerie en conformité avec la stratégie de l’entreprise. La trésorerie est un système de prévision à court terme.

Vocabulaire : budgets, trésorerie, compte de résultat et bilan prévisionnel

Les différents budgets

Il existe une hiérarchie dans l’établissement des budgets (certains doivent être établis avant d’autres). Ils sont interdépendants : si un budget est modifié les autres aussi. Il existe :

Budget des achats : peut se subdiviser en matières premières, approvisionnements, autres charges et investissements. Il retrace, le plus souvent mensuellement, les opérations d’achats de l’entreprise (HT + TVA déductible) au moment de leur comptabilisation.

Budget des ventes : retrace les opérations de ventes de l’entreprise (HT + TVA collectée) au moment de leur comptabilisation.

Budget TVA : retrace les montants de la TVA collectée et ceux de la TVA déductible des budgets ventes et achats. Il en ressort soit un crédit de TVA soit une TVA à décaisser (débit de TVA).

Budget des encaissements : retrace les opérations d’encaissement correspondant aux ventes réalisées (décalage dans le temps entre ventes et encaissements).

Budget des décaissements : retrace les opérations de décaissement correspondant aux achats effectués (décalage dans le temps entre achats et décaissements).

Le solde du budget des encaissements et décaissements permet de réaliser le budget de trésorerie.

La hiérarchie des budgets

Hiérarchie des budgets - Bac STMG

Représentation du budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est un budget de synthèse. Il ne peut donc être réalisé qu’après les autres budgets dont il découle. Il permet de prévoir le montant disponible de la trésorerie à la fin de chaque période. Il tient compte de :

  • + ou – la trésorerie de début de période
  • + les encaissements prévisionnels
  • – les décaissements prévisionnels
  • = trésorerie fin de période

Le budget de début de période est le budget de fin de période de l’année précédente.

Contrôle budgétaire

Il permet de comparer les budgets prévisionnels avec les données constatées dans la réalité. C’est ce que l’on nomme également « l’analyse des écarts » permettant de mettre en évidence les dysfonctionnements, établir les responsabilités et mettre en place les corrections nécessaires. L’entreprise peut alors mettre en place un budget révisé qui tient compte des corrections.

Equilibrer la trésorerie

Lorsque la trésorerie est négative, l’entreprise doit chercher à l’équilibrer, c’est-à-dire la remettre à zéro. Il existe différents moyens de financements pour couvrir le déficit :

  • Le découvert bancaire (ou concours bancaire courant), mais les taux d’intérêts sont élevés. Ce n’est donc pas une solution à long terme
  • La cession de valeurs mobilières de placement (VMP) mais elle ne peut être renouvelée qu’une fois. L’entreprise doit également éviter de réaliser une moins-value.
  • Diminuer le besoin en fonds de roulement (délais clients raccourcis et / ou allongement des délais fournisseurs)
  • Recours au compte courant d’associés. Cette avance devra être remboursée, et l’entreprise devra supporter les intérêts dus aux associés

Une entreprise ne prendra pas une seule de ces possibilités mais fera un arbitrage entre toutes.

Etats financiers prévisionnels

Le compte de résultat prévisionnel

Format identique à celui du compte de résultat, mais présentation simplifiée. Il est établi en fin d’année à partir des renseignements fournis par les différents budgets. Il tient compte :

  • Des produits et charges HT des différents budgets
  • Des dotations aux amortissements des immobilisations (charges calculées)
  • De la variation des stocks (stock final – stock initial pour les produits finis et stock initial – stock final pour les matières premières)

Le bilan prévisionnel

Il est établi à partir des montants des créances clients et des dettes fournisseurs non encore réglées ainsi que du résultat prévisionnel (calculé à partir du compte de résultat prévisionnel).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.