boite à outil

Le système fiscal marocain une contrainte majeure à l’équilibre des finances publiques

L’objectif de ce papier est de montrer les contraintes du système fiscal marocain dans un contexte marqué la
souffrance des finances publiques. En effet, faisant suite aux effets de la crise financière internationale engendrant une
baisse de la croissance économique ainsi que les mouvements sociaux qui ont eu lieu par la suite en 2011 dans le cadre de
ce qui a été appelé « le printemps arabe », les dépenses publiques ont connu une hausse spectaculaire à cause notamment
du poids de la masse salariale et de la charge de compensation. Parallèlement, cette hausse des dépenses publiques a été
accompagnée d’une réduction des ressources publiques. Les recettes publiques qui proviennent en majorité de la fiscalité
sont condamnées par un système fiscal boiteux, inéquitable et dérogatoire. Boiteux parce qu’il appréhende, à chaque
occasion, la notion de la réforme à une réduction du nombre de taux, inéquitable car concentré sur quelques types de
contribuables et dérogatoire puisqu’il accorde des incitations parfois injustifiés pour bon nombre de secteurs. Face à cette
situation, l’équilibre budgétaire ne peut être réalisé. L’appel à une mobilisation des ressources notamment les emprunts
reste une solution « normale » choisi par le gouvernement. En fait, la dette publique pèse lourdement sur le budget général
de l’Etat. La charge du service d’une dette qui « s’autoentretient » a largement contribué à la dégradation du solde
budgétaire. Dans l’objectif de réduire ce déficit budgétaire structurel par opposition au déficit conjoncturel, il convient de
procéder par de véritables réformes touchant à la fiscalité, au système de compensation et à la bonne gouvernance des
finances publiques.
MOTS-CLEFS: crise des finances publiques ; dépenses publiques, déficit budgétaire ; emprunt public; système fiscal
boiteux ; ébauche de solutions ; gouvernement marocain.

télécharger ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.