boite à outil

Théorie des jeux

Proposition, théorie des jeux en économie: stratégie gagnant gagnant: Fusion des compétences entre plusieurs individus; quand l’adition des compétences devient une démultiplication des compétences complémentaires.
1) Le fait qu’il y ait 3 personnes empêche ou limite une domination bilatérale entre deux individus ou le premier tente de dominer le second . Ce post propose de parler de psychologie économique. Actuellement nos problèmes écologiques environnementaux et sociaux sont peut-être et surement issus de notre “psychologie économique” ou par peur de manquer chacun va jouer en solo à très court terme. L’économie est actuellement très binaire avec un gagnant et un perdant. Ce post est composé de plusieurs éléments qui dés lors assemblés changent la façon de voir l’économie notamment permet de la voir sous un angle qualitatif et moins quantitatif en incluant le progrès technologique mais aussi optimisant la complémentarité et le rôle indispensable de tous les agents pour une augmentation globale et individuelle qualitative de la richesse. Le problème de notre économie actuelle est que les personnes cherchent à assouvir leurs envies à court terme. De plus l’économie actuelle se résume à l’un qui affronte l’autre à court terme. C’est une économie actuelle bilatérale de domination à court terme. Dans une économie bilatérale l’un finit par manger le second ou la situation finit en affrontement paradoxal. De plus les gagnants de l’économie bilatérale finissent par s’isoler à force de gagner et se coupent ainsi du reste du groupe .Cependant on peut modéliser un autre modèle à trois personnes à moyen terme: . Quand il y a trois personnes chacun vérifie les deux autres. La qualité du “capital matériel” (dont la quantité reste la même) commence à augmenter à partir de trois personnes avec la confiance en expansion constante .Les joueurs mettent chacun une quantité, puis font évoluer la qualité ensemble avant de repartager. Il faut distinguer l’existence de 3 types de capitaux différents: “matériel” “intellectuel” “émotionnel”.

Théorie des jeux en économie: L’avantage de ce système est qu’il permet à chacun un gain qualitatif au final bien supérieur que ce qui est habituellement obtenu dans une théorie des jeux classique .La confiance est donc une valeur sûre avec un résultat très conséquent à moyen terme puis a court terme. Une succession de résultats moyen terme au bout d’un moment revient à une multitude de court terme voir le dernier tableau.

2) Modèle productif avec un rendement de type BNB+ production méta qualitative : hyper qualitatif + “Bien-être National Brut” . Pour un monde Vivant Vivable et Viable…Les joueurs mettent chacun une quantité, puis font évoluer la qualité ensemble avant de repartager. A tester ; le fait qu’il y ait 3 personnes permet une vérification de chacun sur les deux autres lors de la redistribution. Pour aller dans le sens de la qualité et donc d’un BNB viable. (De cette façon la qualité augmente toujours).Dans ce modèle la liberté collective et individuelles sont enchâssées l’une dans l’autre avec une liberté individuelle enchâssée dans une liberté collective du choix de créer avec qui on veut dans la limite du temps de vie qui nous est impartit. Ici la principale richesse est le temps. Globalement le système se transforme pour accueillir les caractéristiques de chacun au sein du groupe dans la complémentarité et avec une augmentation de la richesse qualitative de chacun et donc l’augmentation qualitative du groupe. L’un des principaux problèmes est l’escalade mimétique.

L

e fait d’avoir trop et consommer trop c’est quand on commence a rentrer en concurrence avec l’autre pour essayer d’avoir plus que lui ou autant que lui alors qu’on a subjectivement assez pour soi même. Le frugal c’est ce qu’on peut estimer être suffisant pour ses besoins propres sans se calquer sur la consommation de l’autre, car nous n’avons pas les mêmes besoins. Le fait d’avoir trop est une course vers la consommation mimétique par rapport à l’autre, c’est une prison d’un mime de l’autre qui va toujours plus loin dans le consumérisme. ^^ L’escalade mimétique , c’est copier ce qu’a l’autre, et cela va toujours plus loin à chaque fois qu’on souhaite avoir la même chose que l’autre sans réellement en avoir besoin pour ses besoins fondamentaux. L’escalade mimétique et le consumérisme aveugle et absolu sont générés par la frustration des personnes et par le manque de complémentarité et de relation qualitatives, constructive et créatives entre elles. La richesse qualitative provient de la richesse que produit une personne après que ces besoins fondamentaux de la pyramide de Maslow soient assurés. Si la personne a peur que ses besoins fondamentaux ne soient pas assurés alors cette personne par peur va chercher à produire pour acquérir de la richesse quantitative.

P

lus la peur de manquer au niveau des besoins fondamentaux sur la pyramide se Maslow est forte, et plus la personne va chercher a obtenir de la quantité sans s’arrêter a cause de la peur. En fournissant à une personne de quoi assurer ses besoins fondamentaux on lui laisse le temps de produire de la richesse qualitative qui est quelque chose d’autre que la richesse quantitative produite pour assurer les besoins fondamentaux. Et cela à moyen terme fait grimper la richesse qualitative commune et globale en flèche de façon exponentielle et chacun récupère une part significative de cette richesse qualitative exponentielle.

Donc il est bon de sortir de l’escalade mimétique pour déjà d’une part répondre aux besoins de la pyramide de Maslow pour tout le monde dans un premier temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.